Réflexions du Middle Sunday, pour une dernière fois

Ce dimanche marquait le traditionnel Middle Sunday de Wimbledon, mais celui-ci venait avec une saveur un peu triste, alors qu’il s’agissait de la dernière édition du Grand Chelem britannique où une pause était observée durant le premier dimanche. Par conséquent, Wimbledon sera, à compter de l’an prochain, comme tous les autres tournois: il se jouera sans interruption du premier jour à la finale.

Honnêtement, j’avoue que c’est une décision qui m’attriste un peu. Bien sûr, la météo anglaise étant ce qu’elle est, il arrivait et arrive toujours que des matchs soient reportés en raison de la pluie (quoiqu’avec deux courts couverts, c’est un peu moins pire, maintenant), mais force est d’admettre que le combo Middle Sunday/Manic Monday était une belle tradition.

Une belle tradition, vraiment? Mais oui! Après tout, le Middle Sunday nous aidait à reprendre notre souffle avant la folie du Manic Monday, alors que se disputent tous les matchs de huitièmes de finale et qu’on ne sait plus quel match suivre ou regarder, ou combien de matchs à la fois regarder et, pour moi, jongler entre mes écrans pour tout tweeter, écrire et, bien sûr, regarder en même temps, en plus de vivre et respirer un peu. La folie, quoi!

Je présume qu’à compter de l’an prochain, Wimbledon suivra dans son horaire de deuxième semaine habituel d’alterner avec les matchs féminins/masculins à compter des huitièmes de finale plutôt que des quarts, le tout culminant avec la finale féminine le samedi et la conclusion du tournoi le dimanche, avec la finale masculine.

Une pause bienvenue

Tout de même, le Middle Sunday était une pause plus que bienvenue pour les joueurs (et leurs équipes), les employés, les médias et le public; une bonne façon de reprendre notre souffle collectif avant le dernier droit de la saison sur gazon.

C’était également un bon moment pour analyser ce que le Manic Monday nous réserverait. Quoiqu’avec certains réseaux, c’était vraiment beaucoup trop, avec des heures passées à analyser un match, puis un autre, le tout entrecoupé d’entrevues (la partie intéressante). Néanmoins, c’était une bonne façon de revenir sur la semaine qui venait de se terminer, avec ses faits d’armes, ses surprises, ses déceptions.

Toutefois, j’avoue que cette sur-analyse était parfois rigolote, surtout après coup, parce que prédire ce qui va se produire relève parfois de l’exploit. Bien sûr, ces prédictions sont plus faciles à faire chez les hommes, où voir un favori être défait relève bien souvent, depuis plusieurs années, du tsunami sportif. Cependant, chez les dames, les tableaux sont plus ouverts et nous offrent souvent de bien belles surprises à la suite d’intenses batailles. En d’autres mots: beaucoup de plaisir pour les amateurs.

Bref, nous verrons bien ce que ce Manic Monday nous réserve et je ne ferai pas d’autre prédiction que celle-ci: je suivrai et regarderai avec énormément de plaisir.

Photo d’en-tête © AELTC/Ian Walton

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s